À propos du CEP. . .  

salomon test_edited.jpg
  Historique  

L’année 1979 marque le point de départ de la lutte contre l’analphabétisme en Estrie. Le CEP de l’Estrie voit le jour sous le nom de Shécrilire et pose ainsi les premiers jalons de l’aventure de l’alphabétisation dans la région sherbrookoise. En 1981, Shécrilire s’incorpore, adopte le nom de l’Arbralettre et poursuite sa mission auprès des adultes faiblement alphabétisés.

En 1989, l’Arbralettre devient le premier organisme en région à offrir des services de formation pour la clientèle immigrante provenant des Centres d’orientation et de formation des immigrants (COFI).

En septembre 1994, évoluant avec les besoins de sa clientèle et le contexte socio-économique, l’Arbralettre confirme sa vocation d’alphabétisation et d’insertion sociale en adoptant le nom de CEP de l’Estrie (Centre d’Éducation Populaire de l’Estrie).

Depuis il a développé son offre de services en formation de base (français, mathématiques, informatique) ainsi que son approche en insertion socioprofessionnelle. De nombreux projets ponctuels et parallèles sont venus se greffer à l’offre de services régulière de l’organisme : éveil à la lecture et à l’écriture, journal, jumelages d'apprenants et de personnes bénévoles habitant dans d'autres villes, théâtre avec des jeunes décrocheurs, programmes pédagogiques et plus encore. L’organisme a également publié deux livres de sensibilisation aux réalités vécues par ses apprenants soit Porte-Voix et Parallèles.

Le CEP collabore aussi à des instances de concertation sur le territoire sherbrookois, en plus de travailler très fort à la mise en place d’un projet en économie sociale.

FAIRE UN DON